La pleine conscience est un état de conscience particulier

obtenu en portant intentionnellement une attention détendue et curieuse

sur le moment présent,

sans évaluer ni modifier ce qui se passe.

« Vivre en pleine conscience (…) peut modifier notre rapport au monde de manière radicale, apaiser nos souffrances et transcender nos joies. »

Christophe André

Pourquoi l'état de pleine conscience est-il un état désirable ?

Parce qu'il est associé à des effets bénéfiques, scientifiquement validés, en particulier, sur :

  • le stress et l'anxiété

  • l'intelligence émotionnelle

  • la relation à la douleur chronique (migraine, fibromyalgie)

  • l’empathie et la compassion

  • la perception de soi

  • la conscience corporelle

  • l’attention et la concentration

  • le sommeil

  • l'immunité et le vieillissement cellulaire

Comment s’entraîner à la pleine conscience ?

Avec un type particulier de méditation, une gymnastique de l'esprit qui développe l'état de pleine conscience. Le souffle, le corps et ce qui advient dans le moment présent servent de supports à l'attention pendant la pratique méditative. Celle-ci peut se faire immobile ou en marchant, et requiert assiduité et engagement. Avec le temps, l'état de pleine conscience s'étend à tous les moments de la vie quotidienne, sans effort particulier.

Comment ses effets sont-ils obtenus ?

 

Les neurosciences prouvent la plasticité de notre cerveau et apportent tous les jours de nouvelles preuves des bienfaits de la méditation sur la santé mentale (relation au stress, intelligence émotionnelle, …) et physique (immunité, vieillissement cellulaire …).

L'entraînement de l'esprit crée un espace à partir duquel il peut apporter une réponse au lieu d’une réaction, souvent automatique et rarement appropriée.

L’esprit qui ne s’attache pas à un résultat, qui abandonne l’objectif au profit de la simple présence, conduit à une modification des schémas de pensées. C’est la conscience qui transforme, pas la volonté.

   Ce que la méditation de pleine                conscience n’est pas :

  • faire le vide dans son cerveau

  • réservée aux bouddhistes ou autres croyants

  • une panacée universelle

  • la seule voie pour apprivoiser le stress

  • une thérapie

  • une technique de relaxation

  • un moyen d’être heureux

Le contraire de la pleine conscience, ce serait quoi ?

 

Ce serait la « pleine absence » ou le « pilote automatique »: les habitudes, les conditionnements et les automatismes prennent le volant de notre vie.

Absorbés dans nos pensées, distraits par l'extérieur ou débordés par nos émotions, nous ne vivons pas le présent.